Fayençoise,

Fayençois,

Mes chers concitoyens,

 

« Nous sommes en guerre ! » Répétés à six reprises, tels ont été les mots d’une extrême gravité prononcés ce lundi par le Président de la République Française lors de son allocution télévisée du lundi 16 mars 2020.

Le Chef de l’Etat a été très clair : le seul moyen de renforcer le niveau de protection des Françaises et des Français contre la propagation de l’épidémie de Coronavirus, était de prendre des mesures exceptionnelles d’une ampleur sans précédent.

Le message est lui aussi très simple : nous devons rester chez nous afin de stopper la dissémination de la maladie. Nos sorties doivent être limitées au strict nécessaire et les cas sont répertoriés : pour aller au travail en cas d’absolu nécessité, s’approvisionner, consulter le corps médical ou se livrer à quelques exercices physiques.

Les rassemblements de personnes sont strictement interdits.

Si vous devez sortir, vous devez impérativement remplir à chaque fois une attestation de déplacement dérogatoire, téléchargeable sur internet sur le site http://www.gouvernement.fr/info-coronavirus. Vous devez également vous munir d’une pièce d’identité.

Depuis le mardi 17 mars, la police municipale de Fayence parcourt notre territoire en diffusant des messages de rappel de ces consignes. Un décret, paru ce jour, porte l’amende en cas de sortie non justifiée à 135€. Nos policiers ont toute latitude de verbaliser, s’ils le jugent nécessaire.

Ce n’est qu’au prix du respect très rigoureux de ces consignes que nous parviendrons à ralentir l’épidémie et ainsi éviter à notre système de santé d’être complétement débordé par cette situation pandémique.

Durant cette période, consultez le plus souvent possible les chaines d’information qui diffusent d’innombrables conseils dans le but de vous protéger.

Mais, en aucun cas, nous ne devons céder à la panique. Certaines scènes de violence constatées aux abords ou encore à l’intérieur des supermarchés, sont absurdes. Aucun risque de pénurie n’est à craindre dans les semaines qui viennent.

Parallèlement à ces mesures, Emmanuel Macron, après avoir consulté l’ensemble des chefs de partis politiques et la communauté scientifique, a décidé le report du second tour des élections municipales, vraisemblablement au dimanche 21 juin 2020.

Une loi votée par le Parlement cette semaine devrait préciser tout cela.

Cinq mille communes en France métropolitaine sont concernées par cette décision, dont Fayence. Pour toutes celles qui ont connu un dénouement au soir du dimanche 15 mars, les résultats devraient être entérinés et les conseils municipaux seront installés d’ici le dimanche 22 mars.

Par conséquent, au titre de la continuité de l’action publique, je continuerai d’exercer les fonctions de maire jusqu’à l’installation du nouveau conseil municipal, prévu fin juin.

Le conseil municipal reste bien entendu compétent sur l’ensemble des questions et demeure entièrement mobilisé pour assurer cet intérim.

A ce sujet, j’ai adressé hier un courrier à chaque membre du conseil municipal afin de les informer de la situation.

Néanmoins, aucune décision politique importante n’interviendra durant cette période. Le conseil municipal devra gérer les affaires courantes. Il lui appartiendra en particulier de voter un budget primitif avant le 30 avril 2020, comme le veut le Code Général des Collectivités Territoriales. Je veillerai à ce que ce budget soit un budget d’attente, qui pourra être complété ultérieurement par la nouvelle équipe municipale au moyen de décision(s) modificative(s).

De même, il nous faudra voter quelques tarifications, pour lesquelles je proposerai la reconduction à l’identique avec l’année précédente.

Durant cette période du printemps, et avant le second tour, je ne reconduirai que des décisions importantes qui ont fait l’objet dans les années précédentes de choix constants.

Je pense en particulier au recrutement des maîtres-nageurs sauveteurs qui auront en charge la gestion de la piscine municipale à compter de fin mai ou encore le lancement de la consultation du spectacle pyrotechnique tiré à partir de la plateforme aéronautique de Fayence/Tourrettes à l’occasion de la Fête Nationale du 14 juillet.

Dans le même temps, avec l’ensemble des personnels administratifs de la commune, dont je salue le dévouement et le niveau de réactivité face à une situation inédite qui amène tous les jours son lot de problèmes et de questionnements, je serai, avec la Municipalité actuelle, entièrement à vos côtés pour traverser cette crise sanitaire dont les conséquences seront très importantes à bien des égards.

Je pense en particulier à notre tissu économique qui, sans nul doute, va sortir très fragilisé de cette situation.

Je vais demander à la Communauté de Communes, compétente en matière économique, d’apporter un soutien administratif à tous les agents économiques qui en éprouveraient le besoin, à travers un guichet dédié.

Dans ces moments si difficiles pour notre Nation, soyez assurés de toute notre mobilisation.

 

Jean-Luc FABRE

Maire de FAYENCE